« Caminando Fronteras » présente son suivi du droit à la vie pendant le premier semestre de 2021

Le collectif « Caminando Fronteras » a présenté le rapport qui rend compte des décès survenus sur les différents itinéraires migratoires vers l’Espagne. Comme nous y lisons, « … la frontière a montré son visage le plus terrible ». Les morts ont augmenté de 526% par rapport à la même période de l’année dernière.

La crise diplomatique entre l’Espagne et le Maroc a entraîné une augmentation du nombre de décès dans la deuxième partie du semestre. Il faut souligner le nombre élevé de femmes et d’enfants qui ont perdu la vie au cours de ces mois.

Actuellement, c’est la route canarienne qui présente les pires taux de mortalité. 1922 morts ont été documentées en seulement six mois. La situation est donc extrêmement dangereuse, avec un coût insupportable en vies humaines.

Pour accéder au rapport complet : https://caminandofronteras.org/monitoreo/monitoreo-del-derecho-a-la-vida-del-primer-semestre-de-2021/

Laisser un commentaire